Éviter le chaos

Dans trois mois, les Sénégalais iront aux urnes pour choisir un Président. Un scrutin qui s’annonce disputé, mais qui semble partir sur des bases qui sèment le doute et suscitent mon inquiétude.
Sur une vidéo Facebook qui m’a été envoyée, je vois un Sénégalais vivant en Italie qui déplore un fait assez inédit. En effet, au verso de sa pièce d’identité, il est écrit : « n’est pas inscrit sur les listes ».
Malgré tout, il va sur le site du ministère de l’intérieur, tape son nom et prénom en plus de son NIN et on lui indique son centre et son bureau de vote. Surpris, je fais suivre la vidéo à un ami.

Il se trouve que lui aussi avait le même problème. Son bureau ainsi que son lieu de vote sont clairement mentionnés au verso de sa carte d’identité, mais sur le site on lui dit : « ne figure pas sur les listes ».
Il y a urgence à prendre ces éléments au sérieux. On parle d’élection présidentielle, c’est du sérieux. On ne badine pas avec. N’attendons pas que le feu couve pour agir. Les autorités compétentes doivent y remédier au plus vite pour éviter de donner du grain à moudre aux pourfendeurs de la stabilité. Des élections transparentes sont le gage d’une stabilité politique.

Le droit de vote est primordial dans une démocratie. Ce qui a installé le chaos dans d’autres pays ne nous épargnera pas si l’on n’y prend garde. Nous ne sommes ni plus beaux, ni plus gentils… Bref, soyons sérieux.

Credit-photo: Wikimedia Commons

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *