Décès d’André Keny : Un bâtisseur est tombé !

C’est avec tristesse que l’on a appris le décès ce samedi d’André Keny patron de la Société Promotion Immobilière (S C I. Biagui). Il est le père des réputées cités Biagui. Avec sa disparition, la Casamance perd un digne fils, qui aura sa vie durant, prouver qu’il y’avait une réelle expertise sénégalaise dans le génie et la construction.

André Keny (1940-2019)

 

Né en 1940 à Niaguis Sône dans le département de Ziguinchor, André Keny est Géomètre Expert depuis 1960. Sa formation, il l’a faite entre le Lycée Technique André Peytavin de Saint-Louis, l’École des Travaux Publics, le Lycée Technique d’Abidjan et enfin le Lycée Technique Maurice Delafosse où il sort avec le diplôme Préliminaire des Géomètres Experts. Après un passage dans quelques cabinets de la place, André Keny crée en 1976, le Bureau d’Études André Keny et se met à son propre compte.

Parmi ses clients de l’époque : Jean Levebre, la SAPCO, l’AGETIP ou encore le Port Autonome de Dakar. Il travaillera même à l’international avec la compagnie Géodétic Suisse qui lui confie le contrôle du polygone de la Mecque. Rien que ça !

À la tête de S C I. Biagui qu’il créa en 1983, André Keny va proposer aux senegalais des maisons pour toutes les bourses même si la cité Biagui de Yoff l’une des plus célèbres de ses cités est un haut de gamme. De Ziguinchor sa ville natale, en passant Rufisque, Mbour et Dakar naturellement, les cités Biagui trônent fièrement et sont reconnues un peu partout comme des références dans le domaine.

André Keny était un travailleur inlassable. Jusqu’au dernier souffle, il a continué à inspirer ses entreprises et indiquer la voie à ses collaborateurs. Père de 9 enfants et très proche de sa famille, André Keny a accordé une place centrale aux actions sociales qu’il menait en toute discrétion. Il laisse orphelin tout un pays. Mission accomplie.

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *