Dans la légende de Cheickh Anta Mbacké ( Kiné Lam)

Dans la légende de…s’intéresse à l’album Cheickh Anta Mbacké de la diva Kiné Lam. Cet album magnifique est une sorte de disque d’Or non déclaré parce que s’écoula à plus de 100.000 exemplaires. 

Pochette du fameux album (Syllart)

Cheickh Anta Mbacké fait partie de l’album qui lance définitivement Kiné Lam au Sénégal et contribuera en grande partie à la naissance du Kaggu son groupe.

Kiné Lam voit le jour en 1958. Elle grandit dans une famille griotte très religieuse et membre de la confrérie Mouride. Prise par le virus de la musique, la jeune femme doit exercer sa passion en cachette pour ne pas s’attirer le courroux de ses parents fervents disciples de Serigne Touba. Son abnégation finira par convaincre le papa qui l’encouragea vivement.

À l’âge de 13 ans, elle commence à composer ses propres chansons tout en se rapprochant des traditionnalistes afin de mieux peaufiner son art.

Elle bénéficiera également de l’encadrement de sa soeur aînée Dieynaba Lam. Aveugle, Dieynaba Lam est une chanteuse de Khassaides très connue chez les Mourides au même titre que feu Abdoulaye Niang, Khadim Gueye, etc…

Kiné confiera dans une interview que son tube Lago Du Wees était inspirée en partie par l’histoire de cette soeur handicapée des yeux. C’est même avec une des compositions de sa cette dernière qu’elle sortira le tube légendaire Mame Bamba qui lui ouvrira les portes du Théâtre National Daniel Sorano.

En 1977 donc, elle intégrera l’Ensemble Lyrique Traditionnel où elle côtoiera des divas comme Khar Mbaye Madiaga, Mahawa Kouyate, Feue Madiodio Gning, Khady Simel Diouf, Fatou Sakho, Sombel Faye, Madiop Seck, Ndiaye Samba Mboup, etc…

En 1981, Mass Diokhané, un grand commerçant de la place et propriétaire de la maison de production Touba K7, décide de produire certains artistes de Sorano avec le Super Etoile de Youssou Ndour à l’accompagnement. C’est ainsi que Ndiaye Samba Mboup, Khar Mbaye Madiaga, Madiodio Gning, Madiop Seck et Kiné Lam sortiront d’excellentes cassettes où ils poseront leurs belles voix sur la musique Mbalax fournie par le Super Etoile de Youssou Ndour qui venait tout juste de naître.

Après 10 ans de bons et loyaux services avec l’Ensemble Lyrique Traditionnel, Kiné Lam quitte cette formation pour se lancer en solo.

Contrairement aux rumeurs de l’époque, Kiné voulait en réalité voler de ses propres ailes et monter son propre orchestre.

Cela tombe bien,   le regretté Ibrahima Sory Sylla de Syllart Productions veut produire des artistes sénégalais parmi lesquels Kiné Lam. La chanteuse devint ainsi la première femme Sénégalaise à être produite par ce prestigieux label.

Initialement, les enregistrements devaient se faire au Studio 2000 d’El Hadj Ndiaye. Hélas, avec le tristement célèbre incendie, qui détruisit les locaux, le projet tarde un peu à prendre. Sylla décida alors de transférer les sessions d’enregistrement au Studio JBZ d’Abidjan où de grands noms de la Musique Africaine comme Youssou Ndour, Alpha Blondy et tant d’autres eurent à concevoir de mémorables albums.

Kiné Lam, 8 mois de grossesse, s’envole pour Abidjan accompagnée par Abdou Mbacké (ancien claviériste du Super Diamono), Yakhya Fall (Guitare Solo et Rythmique), Pape Ndiaye Nguewel (Percussions) et Lat Ndiaye (Chœurs).

Sur place, ils seront accompagnés par Didier Boko à la Basse, Zacharia à la batterie, Manu Yadam au Saxophone, Ekoule Fuagis à la Trompette et Emmett Mac Donald au Trombone.

Abdou Mbacké fera recours à la programmation musicale et au drum machine afin de compléter le travail fourni par les instrumentistes. Il s’occupera des arrangements également. La légende Boncana Maïga arrangera la section cuivres et assurera la réalisation de l’album.

Au final, 6 titres sont retenus et enregistrés. 3 sont en hommage aux guides religieux Mourides (Mame Bamba, Sokhna Moumi et Cheickh Anta Mbacké) et 3 autres à caractère laudatif (Ndela Wade, Diouma Diakhaté et Dogo).

L’album sort en 1989 et devint très populaire grâce au clip Dogo diffusé en boucle sur l’ORTS à l’époque. Dogo est un hommage au mari de Kiné Lam Ndongo Thiam. Pour la petite histoire, Dogo fut élevé par les parents à Kiné Lam et eut une brillante carrière dans l’administration.

Cheickh Anta Mbacké et Moussolou d’Oumou Sangaré marqueront la maison Syllart.  Chacun de ces albums s’écoula à plus de 100.000 exemplaires en Afrique de l’Ouest.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *