Ce qu’aurait dit Amady Aly Dieng du Covid-19…“fragments de pensées”

Qu’aurait pu bien dire Amady Aly Dieng sur ce Covid-19 ? Le connaissant, beaucoup de choses.  Quoi exactement ?  Je ne sais pas. Retournons à ses ouvrages pour avoir une idée.

“fragments de pensées” du doyen

Le “doyen” Amady Aly Dieng maintenait des “… distances… avec les passions… avec une certaine histoire… de l’un ou l’autre héros projeté sur la trame complexe d’événements qu’ils ont provoqués et dans l’enchevêtrement desquels ils ont été dépassés”.

Jean-F. Brierre (“Gérard Chenet et El Hadj Omar”, in G. Chenet, El Hadj Omar. La grande épopée des Toucouleurs, L’Harmattan-Sénégal, 2009 (Première édition en 1968 Aux éditions PJ Oswald), p. 16.

Cher ami, tu as beaucoup insisté avec cette question à laquelle je n’ai aucune réponse. Ce que le doyen aurait dit s’il était parmi nous en ce MOMENT… “On Wuhan History Time” ?

Pour répondre, je me suis mis à la relecture de ses propres paroles, enregistrées dans l’une de ses multiples émissions… qu’il se plaisait de faire avec l’irremplaçable Sada Kane. Celui-là même qui me donna le feu vert pour transcrire ces idées, en les réécrivant légèrement. Ceci ne constituant point une trahison de sa pensée, mais une volonté de participer à un archivage.

Parce que le doyen encourageait la publication même du “mauvais livre”. Un mauvais livre n’existant pas et ne pouvant point exister… il parlait donc de publier des pensées productives afin d’alimenter la banque des “idées cumulatives”. Celles qui serviront de leçons et surtout de pistes d’approfondissement pour nous penser nous-mêmes en pensant notre monde.

J’ai donc photographié ces “fragments de pensées” du “doyen” Amady Aly Dieng… qui, s’il était là, allait être confiné… et allait certainement en souffrir… parce qu’il ne pouvait pas rester sur place. Il allait de lieu en lieu, comme un berger ayant perdu son troupeau… à l’une de ses multiples mares… qui jalonnent sa piste…

Share

Il écrit et ne s'arrete jamais d'écrire. Avec humour, philosophie, il raconte les lieux comme personne. Enseignant-Chercheur à UCAD, Abdarrahmane Ngaidé est un historien de formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *