À propos de la RESTITUTION annoncée des biens culturels africains….

Permettez que cet écrit serve quelques espérances déçues par une nuée de tableaux de peinture, de masques au rôle travesti et autres objets usuels sacralisés dans vos musées. Vous avez bien dit RESTITUTION, Que faire du préalable indispensable ?

Ma visite au musée de Berlin.. ces objets sont pour Qui et Comment sont-ils arrivés là ?

Et si nous parlions du couple : INDEMNISATION- RESTITUTION, pour qu’au moins une fois, la justice ait un sens.Car on ne restitue que ce que l’on a obtenu d’une manière illégale, c’est cela la stricte vérité.

Alors, comment comprendre la parole (ou bien le silence) des intellectuels africains, qui à défaut des se taire, expriment leur collusion avec l’occident en posant le débat sur la capacité des africains à sauvegarder ce patrimoine dans des lieux appropriés, désignés comme étant forcément Le Musée ?

Au laboratoire AGIT ART, la position ne change pas, nous exigeons d’abord une expertise de ces objets que les galeristes qualifient avec beaucoup d’émotion certes, tout en instant sur la valeur qu’ils disent INESTIMABLE !

Dans une deuxième phase déterminer le prix du séjour illégal de plusieurs siècles de nos objets dans ces endroits, indexé sur le prix du ticket pour une visite.

En allant récemment au musée égyptien de Berlin, j’ai déboursé 12 EUROS (7800 CFA environ), par conséquent le calcul peut être fait et rapidement tout en inscrivant la démarche dans l’ordre de la lenteur qui ne signifie surtout pas être lent. Ces préalables résolus, nous exigerons un dédommagement équitable et ainsi, nous pourrons construire autant de Musées de Routes mais aussi de Ponts, afin relier enfin ces Afriques si différentes suivant l’espace géographique où l’on se situe.

Nous pensons pour finir que ce siècle étant celui de la remise en question de toutes les certitudes du passé, la société pensante africaine doit se débarrasser de tous ces prêts à penser inoculés à l’école mais aussi à travers tous ces livres lus, pour s’inscrire définitivement dans le processus de penser par Nous et pour Nous.

Ces objets constituent une opportunité économique à saisir dans ce monde post COVID 19 qui a démontré les limites d’un système économique que nous croyions pourtant achevé par la victoire du système capitaliste libéral sur tout le reste.

Si l’Art prend le pouvoir, il ne s’exercera point par la violence et les guerres interminables, mais plutôt, à travers une Parole Juste et Mesurée, car qui veut récupérer sa vie doit adhérer au pacte du vivant ; aider l’autre à vivre !

( ma visite au musée de Berlin.. ces objets sont pour Qui et Comment sont-ils arrivés là ?)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *