Sur les Traces d’une Culture Wolof Perdue : Le Lamb

Le nom LAMB vient d’un instrument de musique une des variétés de tam-tam wolof appelé Ndeund ou Sabar (comme le Xiin, le Nder, Le tunguné, le thiol). À l’origine le Lamb est un tambour royal, joué par des griots (guewel Lamb) de patronyme Thiam dont le chef (tambour major) porte le nom de Fara Lamb dans l’organisation du Kajoor et du Baol.

L’introduction des griots Fara Lamb dans l’organisation du Kajoor et du Baol remonte à la rencontre entre Latsukabé Ngooné Jey et Dogo Thiam, du village de Mbelgor. La mère de Dogo qui avait offert l’hospitalité à Latsukabé dans son long périple, fut blaissée à la tête par ce dernier dans le but de pouvoir l’identifier pour une récompense une fois accéder au pouvoir.  Ainsi Dogo Thiam devient le premier Fara Lamb du teegne Damel et assurait l’animation lors de circonstances particulières comme des festivités royales, des combats de luttes, des appels aux armes, des veillés nocturnes de guerre (xass).  Sa descendance est devenue des Fara Lamb, soit du Kayor, Soit du Baol ou bien des deux (Fara Lamb Damel tegne).

Le Tam-tam, Lamb battu pour appeler à se regrouper pour la lutte et pour animer et faire danser les lutteurs a fini par donner son nom à la lutte sénégalaise.

Tegg Lamb, veut dire battre le tam-tam Lamb :

Bu lambji sajjé mbeur ma waaf ca geewba signifie : Quand le tam-tam est suffisamment battu, le lutteur se tient en posture de lion dans l’enceinte.

Kiné Laam et Mati Thiam sont les musiciennes descendant de Fara Lamb les plus célèbres. Dans leurs chansons elles reviennent fréquemment sur leur origine.

Dans son morceau de Musique intitulé Dogo, Kine Laam chante son mari Dongo Thiam, descendant du Fara Lamb Dogo thiam, Pére de sa fille Ndeye Thiam, Fils egalement de Malikumba Thiam : D’où Dogo ak Lamb yi ci mbelgoor, Ndongo thiam, Bayu Ndeye, Ndongo MaliKumba, Beug nala,  (Dogo et les Lamb à Mbelgoor, Ndongo THIAM, Père de NDEYE, fils de Malicumba, Je t’aime). Elle cite également des ancêtres de son mari qui sont Fara Lam ( Jim Kumba Fara Lamb, Mali Kumba Fara Lamb).

Mati Thiam qui est la fille du mari de Kiné Lam se targue d’être la propriétaire des Tam-tam (Borom Ndeunde yi,) car ayant appartenue à cette même famille Bateur de Tam-tam Lamb (Ma Mbaxal Issa Fall ak ay Ndeundeum, Samba xéwé mici Njagne ak ay Ndeundeum,).

Share

Massaer Diack est un ingénieur passionné par la recherche sur le Sénégal des profondeurs. Il se déplace fréquemment à l'intérieur du pays pour aller à la rencontre des culture et des traditions. Au cours de ses nombreux voyages, il réalise beaucoup d'interviews dans le but de produire un livre sur l'histoire et la culture sénégalaise. Sur Kirinapost, Massaer propose des extraits de ses intéressantes recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *