Aux Pays-Bas toujours pas de confinement

Alors que le Sénégal ou la France prennent des mesures drastiques d’Etat d’urgence et confinement, des pays comme les Pays-Bas décident qu’il ne faut pas imposer de mesures de restriction et pensent que leur population sera bientôt largement contaminée, et donc… immunisée. Depuis lundi, le discours a changé tout rassemblement est interdit jusqu’au 1er juin.

Pour faire face au coronavirus, les Pays-Bas sont pour la sélection naturelle. Selon cette théorie, une large diffusion d’un virus permettrait de favoriser l’immunité et, ainsi, de mieux contrer la pandémie.Dés lors, aucune restriction de circuler ou de travailler n’a été appliquée.  La communauté scientifique néerlandaise suit le gouvernement dans sa large majorité. Depuis lundi toutefois, des mesures plus strictes ont été prises après une hausse de 13% des morts en 24 heures. Les rassemblements de plus de 3 personnes sont interdites.

Depuis l’apparition du COVID-19 aux Pays-Bas, 276 décès ont été recensés dans le pays. selon le dernier décompte, le pays comptait, mardi, avec 5 560 contaminations et 1 495 hospitalisations, dont un tiers en soins intensifs informe le Monde. Une comparaison avec la courbe de l’Italie au début de la pandémie, poursuit le journal, montre une similitude, alors que le pays ne compte que 17,2 millions d’habitants – pour 60,1 millions d’Italiens.

L’immunité collective était aussi le plan du gouvernement britannique de Boris Johnson. Il vient d’y renoncer. Si la progression se poursuit, le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, pourrait lui aussi changer de politique.

 

©Lameuse

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *