Abdoulaye Wade, la chute

Archives…

Abdoulaye Wade est au bout du rouleau. Sa politique, sa stratégie, son verbe, tout est désuet. Il ressemble à un vieux dinosaure sentant sa fin approcher et qui essaye de survivre. Un seul mot peut définir cet état : pathétique !
Jamais jusqu’ici, dans l’histoire des élections, un président-sortant qualifié à un second tour n’ira défier son challenger sans obtenir aucun ralliement de ses adversaires malheureux du premier tour de scrutin. Mais Abdoulaye Wade l’aura bien mérité. Manipulateur, roublard, politique jusqu’aux bouts des ongles, le pape du Sopi par sa pratique s’est mis tout le monde à dos. Il est arrivé au bout du rouleau. Son système a pris du plomb dans l’aile. L’argent qu’il distribue commence à le brûler, la menace et la manipulation, dont il était maître, ne font plus effet.
Face à lui : Macky Sall ! Ce n’est pas le choix que j’avais fait au premier tour mais il est celui du peuple et c’est le seul qui compte. On ne dira pas que le peuple a mal choisi, mais presque ! Enfin, pour nous débarrasser de ce vieux dinosaure, il n’y a que Macky, c’est notre seul recours. Et puis la démocratie a ceci de particulier et d’extraordinaire qu’on peut changer de chemise à la prochaine élection si l’élu ne nous satisfait pas. Mais comme dit un ami, Macky Sall pourrait surprendre : en tout cas on le lui souhaite franchement, c’est l’intérêt du pays ! Avec les assises nationales qu’il a adoubées, le leader de l’APR a de quoi faire un mandat inoubliable s’il s’en inspire et écoute les avis d’un certain Amadou Mahtar Mbow.
L’écoute est paraît-il une de ses grandes qualités. En tout cas, il en aura besoin tant il va hériter d’un pays totalement en lambeaux et qu’il faudra raccommoder pièce après pièce.
Quant à Abdoulaye Wade, je parle de lui au passé, parce qu’il est fini. S’il s’accroche au pouvoir, il le fera par la fraude et dans ce cas, il aura une triste sortie, parce que le peuple ne se laissera pas faire.
Pour terminer, rendons hommage à Youssou Ndour. Chanteur émérite, homme d’affaires, activiste, il est en train de montrer à ses compatriotes que c’est un homme de réseau et d’influence planétaire, ce qu’ils méconnaissaient ou sous-estimaient un peu. La présence des médias du monde, la prolifération des observateurs, tout cela n’est pas gratuit. Toute cette agitation, s’il n’en est pas le seul déclencheur, y a fortement participé. Rama Yade avait prévenu, dès l’annonce de la candidature de You : ‘’ Il va secouer le cocotier’’. Depuis le 26 février dernier, le cocotier est secoué et bien secoué : il va chuter, c’est inéluctable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *